Poème pour mamans

DSC04236Maman ralentis, pourquoi te précipiter ?
Maman ralentis, pas besoin de t’en faire autant,
Maman ralentis, fais toi une tasse de thé.
Maman ralentis, viens passer du temps avec moi.

Maman ralentis, mettons nos souliers et allons nous promener,
allons jouer avec les piles de feuilles, sourire, chanter et rire.
Maman ralentis, tu as l’air si fatiguée,
viens te blottir sous la couette avec moi et te reposer quelques instants.

Maman ralentis, la vaisselle peut attendre,
Maman ralentis, amusons nous et cuisinons un gâteau !
Maman ralentis, je sais que tu travailles beaucoup,
Parfois, Maman, c’est agréable quand tu t’arrêtes tout simplement.

Assieds toi avec nous une minute,
Écoute notre journée,
Passe un moment avec nous
car notre enfance va vite s’envoler !

~ Rebekah Knight – Photo : Darwin Guevarra
(traduction du poème Féminité et Spiritualité )
Source: Wild Woman Sisterhood

Publicités

Un Mantra en méditation

QU’EST CE QU’UN MANTRA ?
Selon la définition sur Wikipédia « Dans l’hindouisme, le bouddhisme, le sikhisme, et le jaïnisme, le mantra (sanskrit en devanāgarī: मन्त्र)1 est une formule condensée formée d’une ou d’une série de syllabes répétées de nombreuses fois suivant un certain rythme. »

Autre définition : « Définition de la méditation avec mantra

On dit que le mot « mantra » a une racine signifiant « ce qui protège l’esprit ».

Dans la méditation bouddhiste, de nombreuses choses peuvent être utilisées comme objets de concentration, comme « protecteurs de l’esprit ». Ainsi on porte son attention sur la respiration (anapanasati), sur les sensations provoquées par le contact des pieds avec le sol dans la méditation en marchant, sur les émotions dans la pratique du metta bhavana (développement de la bienveillance) et sur des images dans les exercices de visualisations. Les mantras sont des sons, des mots ou des phrases utilisés comme objets de concentration.

Ces sons peuvent être psalmodiés à voix haute ou écoutés intérieurement. Les mantras sont parfois associés à des personnages historiques ou des archétypes mais ce n’est pas nécessairement le cas.

Par exemple, il existe des mantras associés au Bouddha historique (Om muni muni maha muni Shakyamuni svaha), et à la figure mythique d’Avalokiteshvara (Om mani padme hum). Le mantra de la Prajñaparamita (Gate gate paragate parasamgate bodhi svaha) n’est pas associé à un personnage éveillé mais à des enseignements du Bouddha connus sous le nom de Soûtras de la Prajñaparamita ou Perfection de la Sagesse.

Le mantra Om shanti shanti shanti (Om paix, paix, paix) n’est associé, pour autant que je le sache, à aucune figure particulière, et l’expression en pali Sabbe satta sukhi hontu (Puissent tous les êtres atteindre le bonheur) est psalmodiée comme un mantra, sans être non plus associée à un personnage particulier. »

Selon la définition de Maman Zen : «  »Les mantras sont des phrases courtes, au temps présent, formulée de façon positive qui décrivent ce que vous souhaitez ou ce que vous ressentez. »

Selon la définition de la Fédération Suisse de Yoga : « Un mantra est une combinaison de syllabes formant un noyau d’énergie spirituelle sacrée doué d’une capacité de reliance. La répétition (japa) fixe le mental ordinaire durant la phase de concentration (Dharana) et la qualité vibratoire de la voix libère l’énergie divine du mantra qui s’affine ensuite dans la phase de méditation (Dhyana) pour révéler enfin le pratiquant à Ananda, son corps de félicité, le Divin en nous.  »

Voici une définition plus complète du Mantra : « Mantra

Prâna, l’énergie, se manifeste de multiples manières dans l’univers : lumière, son, mouvement, chaleur, vie… Le yogi est un être incarné, fait de chair et d’esprit, et mû par la force vitale (prâna). Pour s’élever spirituellement, sa pratique (Sadhana) visera essentiellement à élever son niveau vibratoire, son niveau énergétique ou prânique. Il travaillera donc avec Prâna, dans ses multiples manifestations. Le son en fait bien sûr partie…

Le terme sanskrit de Mantra est composé de « man », l’esprit, et du suffixe « -tra », protection. Donc un Mantra est un outil de protection de l’esprit, d’un point de vue étymologique.

Voici une définition classique du Mantra : Un mantra est une vibration sonore dans laquelle est enchâssée une énergie. Le mantra est soit une formule très condensée (Bija), soit une série de syllabes assemblées, répétée de nombreuses fois, suivant un certain rythme.

Le Mantra canalise le mental qui a tendance à la dispersion. Son énergie propre est contenue dans sa forme sonore, comme par exemple le Svasti Mantra :

OM… SAHANA VAVATU
Travaillons ensemble

SAHA NAU BHUNAKTU
Ensemble comprenons l’enseignement

SAHA VIRYAM KARAVAVAHAÏ
Unissons nos forces pour aller vers la connaissance

TEJASVINAVADHI TAMASTU
Que notre compréhension soit claire et lumineuse

MA VIDVISHAVAHAÏ
Sans esprit de domination ou de compétition.

OM… SHANTI, SHANTI, SHANTIH
Paix, Paix, Paix.

Le récitant émet et reçoit en même temps la vibration sonore et subtile du Mantra. La vibration travaille en lui et met ses corps, physique et subtils, sur une vibration particulière. Ainsi germe dans le récitant la compréhension profonde du Mantra. Le Mantra est comme un fil que le récitant tisse entre lui et le Divin… » (par Yogamrita)

COMMENT UTILISER LE MANTRA EN MEDITATION ?
Pour méditer de manière formelle avec un mantra, en le répétant à voix haute ou en l’intériorisant, commencez par vous installer confortablement, le dos droit et prenez quelques minutes pour écouter votre respiration et observer l’apaisement progressif du mental. Vous pouvez ralentir la respiration en observant les mouvements de l’abdomen et en respirant plus profondément. Ceci contribuera à apaiser l’esprit, même s’il n’est pas nécessaire que l’esprit soit parfaitement calme pour commencer le mantra.

Si vous choisissez de dire votre mantra à voix haute, écoutez résonner le son des syllabes dans votre poitrine.

Avant chaque mantra, il est bon de prendre une profonde inspiration abdominale. Les mantras sont généralement plus beaux si vous prononcez tout le mantra en une seule expiration ; mais si vous n’y arrivez pas, faites comme vous le pouvez.

Laissez la dernière note du mantra s’allonger jusqu’à la première syllabe du suivant. Vous constaterez bientôt que le mantra se met en harmonie avec votre rythme respiratoire. Veillez à ce que ce soit le mantra qui suive votre respiration et non le contraire, sinon vous risquez d’être vite à bout de souffle.

Pendant la récitation, ne cherchez pas à vous souvenir du sens des paroles du mantra (même si elles en ont un !). Si vous connaissez le sens de certains des mots, vous allez faire des associations qui auront un impact sur votre esprit et leur signification s’approfondira au fur et à mesure que vous l’explorerez en dehors des temps de méditation.

Ne vous préoccupez pas de savoir si votre pratique est correcte ou pas. Peu importe si votre prononciation est approximative, c’est l’esprit qui compte.

Pour finir, diminuez progressivement le niveau sonore de votre voix jusqu’à ne plus le percevoir à l’extérieur mais seulement résonner à l’intérieur. Puis laissez également ce son intérieur être progressivement dissout dans le silence.

Restez assis quelques instants de plus, à l’écoute du silence encore résonnant, laissant le calme vibrant rafraîchir votre esprit et vos émotions.

Bénédiction de l’Utérus par Miranda Gray

Je vous fais partager cette méditation très profonde…

L’énergie apportera :

· Pureté – En vous libérant de votre passé et des émotions négatives, en nettoyant, en renouvelant et en restaurant les énergies de votre coeur d’utérus (Graal Sacré).

· Grâce – En validant et en renforçant le féminin sacré en vous afin qu’il puisse émerger dans le Monde et que vous puissiez exprimer vos énergies féminines dans toutes ses formes avec joie et liberté.

Il y aura un temps pour ‘vider’ après l’harmonisation qui dure en général 28 jours. Certaines femmes se sentiront comme si elles sont enrhumées, d’autres se sentiront émotionnelles, et d’autres se sentiront très heureuses et reliées. Soyez douce avec vous-même, ayez une alimentation saine et faites la place pour plus de repos. Et accordez-vous beaucoup ‘d’auto-guérison’ tous les jours