Il était une forêt

Voici un magnifique film en streaming sur la naissance d’une forêt des tropiques :

clique ici : Il était une forêt

Il était une forêt Streaming

 

Publicités

L’Énergie des arbres

Avez vous déjà enlacé un arbre ?
Savez-vous qu’un arbre peut vous recharger ?
Savez-vous que vous pouvez entrer en contact avec lui ?
L’avez vous déjà fait ou le faîtes vous régulièrement ?
Chacun de nous devrait entretenir une relation avec la nature et l’énergie des arbres. Pour comprendre l’aide que le contact avec les arbres peut nous donner,il faut poser un nouveau regard et prendre contact avec lui. Les arbres nous émeuvent par leur beauté, leur majesté, leur force. Il ne suffit pas seulement de les contempler, imaginons les comme un être vivant. Et essayons de rentrer en contact avec eux…

La rencontre avec l’énergie de l’arbre va nous permettre une rencontre avec soi. Chaque arbre comme chaque être humain possède un champ énergétique. Ce champ énergétique peut
nous irradier lorsque vous vous approchez près de lui.L’échange avec un arbre est important, choisissez un arbre qui vous attire, par sa forme, sa majesté, sa puissance, regardez de plus prés ses feuilles, ses couleurs, ses fruits, la puissance de son tronc. L’arbre peut agir sur votre état de santé, sur votre état de bien être, il vous aide à
retrouver le calme, un état de joie ou de sérénité.

Libérez vous de vos tensions. Le contact avec la forêt vous
procure de la joie et un profond sentiment de plénitude. L’arbre est
vivant…Vous pouvez établir un contact avec l’arbre de votre choix.
L’énergie de l’arbre devient votre médecin… Votre ami…
Il peut vous guérir de vos maux, de votre mal être…
Choisissez votre arbre… Parlez à votre arbre. C’est votre ami.

UTILISEZ LES CINQ SENS…

Le pouvoir énergétique de l’arbre vous aidera dans votre transformation.
L’arbre est un symbole de puissance par sa verticalité, signe de sa liaison terre ciel.

Les arbres sont comme nous des êtres cosmo-telluriques. Ou est-ce
l’humain qui est comme les arbres… ? Ils ont les racines bien ancrées
dans la terre, et les branches et feuilles dans l’air, dans le ciel.
Ils sont des traits d’union entre le monde de là-haut, et le monde d’en
bas. Ils se nourrissent des radiations de la terre, et des radiations
cosmiques. Tout comme nous, ils apprécient l’eau qui leur permet de
croître, et le feu (soleil) qui participe à leur vie.

Certains
arbres rayonnent plus fort et plus loin que d’autres. Cela dépend de
leur vitalité, de leur emplacement sur le sol et de leur espèce (un
chêne vibre plus fort qu’un sureau par exemple). Ce genre d’arbre est
appelé arbre-maître ou arbre-totem.

Tout comme un être humain, un arbre possède des corps subtils. Pour un arbre, ce qui est accessible à nous, communs du mortel, c’est son corps physique (le tronc, les branches et les feuilles), son corps éthérique, proche du tronc, et son corps astral.

Comment se recharger :

Voici deux méthodes classiques décrites dans de nombreux livres :

* Se mettre dos contre le tronc de l’arbre que vous avez choisi. Une main vient contre votre sacrum (bas du dos) et en contact avec l’arbre, l’autre vient en contact sur votre plexus solaire. Au bout de 5
minutes, alternez les mains, pour respecter le principe de la polarité
de votre corps. L’idéal est d’avoir l’arrière de la tête contre le tronc et les pieds enlacés dans les racines (si c’est possible).

* Autre méthode : Se tenir debout contre le tronc d’arbre et l’enlacer dans vos bras. Essayer d’avoir le plexus solaire et le troisième oeil (entre front et partie supérieure du nez) en contact avec le tronc et bien enrouler vos bras autour du tronc, et si possible les pieds dans les racines.

* La méthode du sourcier : C’est une sorte de dialogue avec l’arbre. On lui demande son autorisation, d’une manière !
Repérer le corps subtil le plus éloigné du tronc (corps astral). Faire un pas en avant dans cette couche énergétique de l’arbre. Soyez détendu.
Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix
haute ou mentalement : « Peux-tu sentir mes vibrations ? »
Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire qu’il vous a répondu par un « Oui ».
Avancez alors à environ 5 m de son tronc. Soyez détendu. Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix haute ou mentalement : « Peux-tu me donner de l’énergie ? »
Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire qu’il vous a répondu par un « Oui ».
Avancez alors à 1 m de son tronc et tournez lui le dos. Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix haute ou mentalement : « Donne-moi l’énergie dont j’ai besoin et relâche moi quand c’est terminé ».Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire que le transfert d’énergie est terminé. Pour certaines personnes bien déchargées d’énergie, cela peut durer des minutes au lieu de secondes.

Après, n’oubliez pas de remercier ce grand-père qui vous a fait la grâce de vous donner de son énergie. Vous lui touchez le tronc et lui dites merci.

Quelques recommandations :
Ne choisissez pas un tout petit arbre, mais un gros et grand arbre, un arbre-maître.
De préférence, ne soyez pas côté sud.
Ne choisissez pas un arbre malade, car là, c’est lui qui a besoin de notre aide.

Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Si vous avez la curiosité, essayez la méthode de recharge du sourcier.

Spray désodorisant

Pour  la maison – Texture: Spray/Brume
Difficulté: très facile
Préparation: 10 minutes – Conservation: 6 mois

– 88,5% soit 88,5 g de vodka ou d’alcool à 70°

– 2,5% soit 2,5g d’HE de citron

– 1,5% soit 1,5g d’HE de menthe verte

– 1,5% soit 1,5g d’HE de sapin baumier

– 1,5% soit 1,5g d’HE d’eucalyptus radiata

– 1,5% soit 1,5g d’HE de mandarine

– 1,5% soit 1,5g d’extrait de vanille

– 1% soit 1g d’HE de cannelle

– 0,5% soit 0,5g d’HE de clou de girofle

1° Nettoyer et désinfecter le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.
2° Peser, à l’aide d’une balance de précision, l’alcool et le transvaser dans un flacon-spray, de préférence ambré, à l’aide d’un entonnoir.
3° Peser les huiles essentielles et les ajouter une à une à l’alcool.
4° Refermer le flacon et le remuer en formant des « 8 » afin d’homogénéiser les HE à l’alcool.
5° Agiter avant emploi.

Utilisation : Vaporiser sur les tissus d’ameublement, dans les coins des pièces, sur des morceaux de bois… Renouveler plusieurs fois par jours. Ne pas oublier que le meilleur geste, en tant que désodorisant, est celui d’ouvrir les fenêtres quelques instants par jour afin d’aérer les maisons.

Précautions: Attention, ce spray peut tâcher, faire un test au préalable. Ne pas vaporiser près d’un bébé ou d’une femme enceinte. Préférer les mélanges d’hydrolats pour ces derniers.

(Source : http://zentonik.fr)

LA COLERE

LA COLÈRE- Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?
Un sage hindou qui était en visite au Gange pour prendre un bain a remarqué un groupe de personnes criant de colère les uns après les autres.

Il se tourna vers ses disciples, a souri et a demandé :

– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit :

– C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.

– Mais pourquoi criez-vous quand l’autre personne est juste à côté de vous ?, demanda le guide.

– Pourriez-vous tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce ?

Lorsqu’aucune des réponses des disciples n’était suffisamment satisfaisante pour le sage, il a finalement expliqué :

– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre l’un et l’autre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre l’un et l’autre pour arriver à couvrir cette grande distance.

– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour ? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

Le sage continua…

– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent seulement l’un et l’autre et se comprennent.

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

– Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s’éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour…

ALEXANDRE LECOUILLARD .

La Métaphore de l’arbre

L’être humain, s’il n’est pas bien ancré dans le sol, risque d’être emporté par ces mouvements. Ce n’est pas tant l’intensité de la tempête qui est importante (sur laquelle parfois on ne peut pas grand chose) que la capacité de l’arbre à y résister par la profondeur de ces propres racines.
Cela signifie également que l’on ne calme pas un mental agité par le mental lui-même (en se répétant par exemple : « je me calme, je me calme… » ou bien « je vais m’endormir, je vais m’endormir…. »), mais en revenant à son corps et plus particulièrement à ce qui le rattache à la terre : sentir son bas ventre, ses pieds ancrés dans le sol, etc.

 

S »enraciner : comment et après ?

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre et être dans la conscience et l’acceptation du moment présent. C’est prendre conscience de son corps dans son intégralité. Un synonyme de s’ancrer est s’enraciner.

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel…et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière.

« Plus on est dans sa tête, plus on pense. Et plus on pense, plus on est dans sa tête. Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré. Et moins on est ancré…. moins on est heureux. » Un bon ancrage peu vous apporter énormément.

A quoi ça sert d’être ancré ?
Avoir moins de pensées négatives
De vous sentir plus en sécurité
D’être moins angoissé
D’être en meilleur forme et d’avoir plus d’énergie
De régler certain problèmes de déréalisation
De soulager le stress, les pensées suicidaires, les migraines
D’être serein ici et maintenant, peu importe la situation présente
De vous sentir à votre place
De lâcher prise plus facilement
D’accomplir plus facilement vos projets et vos rêves
De mieux vous sentir dans votre corps
D’accepter la vie et de moins lui résister

La technique de l’ancrage va vous permettre de vous enraciner bien profondément dans le sol, ce qui va vous permettre ainsi de ne pas vous faire emporter, chahuter, chavirer au premier coup de vent qui se présente. En pratiquant l’enracinement, on développe notre sérénité, notre confiance et notre sentiment de sécurité quel que soit l’endroit où nous sommes ou la situation que nous traversons. On se sent plus confiant, et plus solide sur ses pieds. Il y a vraiment une vie avec ancrage, et une vie sans.

Comment faire pour s’ancrer ?

Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage: marche, course à pieds…
Les amis, le rire, l’amour
Les activités de méditation
Les activités corporelles et artistiques: musique, yoga, danse, Tai chi, Qi Gong…
Toute activité qui prends soin du corps: massage, relaxation, étirements, alimentation saine…
Mais aussi et surtout ce qui permet un contact avec la nature: balade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, baignade en mer ou en rivière…

Toute activité où le corps et la nature sont impliqués favorise l’ancrage.

Plus votre conscience est loin de votre tête, plus vous êtes ancré. Donc plus vous pensez à vos pieds, et plus vous êtes enraciné.

(Source: « L’Ancrage énergétique » de Marie Laure Teyssedre)

Ancrage énergétique par le Qi Gong: exercice de base
Position : debout, genoux légèrement fléchis, pieds écartés de la largeur des épaules et bien ancrés au sol, dos droit, position stable.

Mains : sur le bas-ventre à l’écoute de la respiration, 3 doigts sous le nombril, à hauteur du Dan Tian.

Respiration : profonde se place progressivement sous les mains, respiration abdominale.

Détente progressive sur chaque expiration en suivant l’énergie qui descend vers le bas du corps. : tête, cou, dos, épaules, bras, mains, poumons, ventre, jambes jusqu’aux pieds.

Respiration Terre/Dan Tian :

Sur l’inspiration : ressentir l’énergie du sol dans les pieds remonter le long des jambes pour remplir le ventre.

Sur l’expiration : ressentir le Qi du Dan Tian, qui descend le long des jambes, jusqu’aux pieds et à la terre.

La sensation de stabilité augmente, on ressent les pieds s’enfoncer dans le sol, le corps se fait plus lourd et plus stable, on peut alors imaginer toute cette énergie s’enraciner plus profondément dans le sol.

Une fois la circulation Racine/Dan Tian établie, prévoir au moins 10 minutes de respiration abdominale dans cette position, très efficace.

(Source : http://www.yang-sheng.org/archives/3793)