La Métaphore de l’arbre

L’être humain, s’il n’est pas bien ancré dans le sol, risque d’être emporté par ces mouvements. Ce n’est pas tant l’intensité de la tempête qui est importante (sur laquelle parfois on ne peut pas grand chose) que la capacité de l’arbre à y résister par la profondeur de ces propres racines.
Cela signifie également que l’on ne calme pas un mental agité par le mental lui-même (en se répétant par exemple : « je me calme, je me calme… » ou bien « je vais m’endormir, je vais m’endormir…. »), mais en revenant à son corps et plus particulièrement à ce qui le rattache à la terre : sentir son bas ventre, ses pieds ancrés dans le sol, etc.

 

S »enraciner : comment et après ?

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre et être dans la conscience et l’acceptation du moment présent. C’est prendre conscience de son corps dans son intégralité. Un synonyme de s’ancrer est s’enraciner.

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel…et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière.

« Plus on est dans sa tête, plus on pense. Et plus on pense, plus on est dans sa tête. Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré. Et moins on est ancré…. moins on est heureux. » Un bon ancrage peu vous apporter énormément.

A quoi ça sert d’être ancré ?
Avoir moins de pensées négatives
De vous sentir plus en sécurité
D’être moins angoissé
D’être en meilleur forme et d’avoir plus d’énergie
De régler certain problèmes de déréalisation
De soulager le stress, les pensées suicidaires, les migraines
D’être serein ici et maintenant, peu importe la situation présente
De vous sentir à votre place
De lâcher prise plus facilement
D’accomplir plus facilement vos projets et vos rêves
De mieux vous sentir dans votre corps
D’accepter la vie et de moins lui résister

La technique de l’ancrage va vous permettre de vous enraciner bien profondément dans le sol, ce qui va vous permettre ainsi de ne pas vous faire emporter, chahuter, chavirer au premier coup de vent qui se présente. En pratiquant l’enracinement, on développe notre sérénité, notre confiance et notre sentiment de sécurité quel que soit l’endroit où nous sommes ou la situation que nous traversons. On se sent plus confiant, et plus solide sur ses pieds. Il y a vraiment une vie avec ancrage, et une vie sans.

Comment faire pour s’ancrer ?

Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage: marche, course à pieds…
Les amis, le rire, l’amour
Les activités de méditation
Les activités corporelles et artistiques: musique, yoga, danse, Tai chi, Qi Gong…
Toute activité qui prends soin du corps: massage, relaxation, étirements, alimentation saine…
Mais aussi et surtout ce qui permet un contact avec la nature: balade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, baignade en mer ou en rivière…

Toute activité où le corps et la nature sont impliqués favorise l’ancrage.

Plus votre conscience est loin de votre tête, plus vous êtes ancré. Donc plus vous pensez à vos pieds, et plus vous êtes enraciné.

(Source: « L’Ancrage énergétique » de Marie Laure Teyssedre)

Ancrage énergétique par le Qi Gong: exercice de base
Position : debout, genoux légèrement fléchis, pieds écartés de la largeur des épaules et bien ancrés au sol, dos droit, position stable.

Mains : sur le bas-ventre à l’écoute de la respiration, 3 doigts sous le nombril, à hauteur du Dan Tian.

Respiration : profonde se place progressivement sous les mains, respiration abdominale.

Détente progressive sur chaque expiration en suivant l’énergie qui descend vers le bas du corps. : tête, cou, dos, épaules, bras, mains, poumons, ventre, jambes jusqu’aux pieds.

Respiration Terre/Dan Tian :

Sur l’inspiration : ressentir l’énergie du sol dans les pieds remonter le long des jambes pour remplir le ventre.

Sur l’expiration : ressentir le Qi du Dan Tian, qui descend le long des jambes, jusqu’aux pieds et à la terre.

La sensation de stabilité augmente, on ressent les pieds s’enfoncer dans le sol, le corps se fait plus lourd et plus stable, on peut alors imaginer toute cette énergie s’enraciner plus profondément dans le sol.

Une fois la circulation Racine/Dan Tian établie, prévoir au moins 10 minutes de respiration abdominale dans cette position, très efficace.

(Source : http://www.yang-sheng.org/archives/3793)

Posture n°4 à 7 : soulager votre dos

4. Soulager votre douleur : Étirez votre bassin

Tenez cette position  pendant 30 secondes et changez de jambe.

soulager-votre- douleur (7)

  1. Étirez l’arrière de votre cuisse

soulager-votre- douleur (6)

Tenez pendant 30 secondes et répétez le mouvement.

  1. Étirez vos quadriceps

soulager-votre- douleur (8)

Tenez chaque jambe pendant 30 secondes, puis changez de côté.

 

  1. L’étirement de tout votre dos

soulager-votre- douleur (4)

Tenez 30 secondes et ensuite essayez cette position :

soulager-votre- douleur (3)

Tenez pendant 10 secondes de chaque côté.

N’hésitez pas à nous dire si cela soulage votre mal de dos (après plusieurs semaines d’étirements bien sûr…) !

– See more at: http://sain-et-naturel.com/7-etirements-en-7-minutes-pour-soulager-votre-douleur-au-bas-du-dos.html#sthash.iJt1uBVP.qMyc0Vi5.dpuf

Petit exercice tonifiant : la planche

Le but de l’exercice est de « flotter » au-dessus du sol au moins une fois par jour pendant plusieurs minutes, en vous appuyant uniquement sur les mains et les pieds. Bien sûr, ce n’est pas une tâche facile de rester dans une telle position même 2 minutes. À ce moment, de nombreux muscles ont activés. Mais grâce à cet exercice, vous aurez un dos fort, des fesses fermes sans cellulite, des jambes galbées, un ventre plat et de belles mains.

Comment faire la « planche » :

La « planche » est un exercice statique. Il ne nécessite aucun mouvement, il est donc important de bien placer le corps.

Allongez-vous sur le sol, sur le ventre. Pliez vos coudes à 90 degrés et mettez-vous sur vos avants-bras. Le corps doit former une ligne droite de la tête aux talons. Tenez-vous uniquement sur vos avants-bras et sur vos doigts de pieds. Les coudes doivent être directement sous vos épaules. Gardez votre corps aussi plat que possible, contractez les abdominaux et restez contracté.

Pieds: Assemblez-les. Il sera difficile de maintenir l’équilibre qui augmentera la pression sur les muscles abdominaux.

Jambes: Elles doivent être droites et serrées, sinon, la pression dans le muscle droit de l’abdomen, sera aussi diminuée.

Fesses : Contractez et ne relâchez pas jusqu’à la fin de l’exercice, car cela augmente l’activation de tous les muscles du bas du torse.

Bas du dos : Le moment le plus important. Pour la bonne exécution de l’exercice, le bas du dos doit être complètement plat.

Estomac : Rentrez bien le ventre. Pendant l’exercice ne relâchez pas, mais ne retenez pas votre souffle.

Coudes : Pour éviter un charge inutile sur vos épaules, mettez directement vos coudes en dessous des articulations des épaules.

Maintenez cette position aussi longtemps que vous le pouvez. Pour commencer, 10 secondes suffisent. En règle générale, les gens tiennent entre 10 secondes et 2 minutes. Après une pause de deux minutes, répétez l’exercice. 5 répétitions suffisent. Si vous êtes un débutant, n’essayez pas de battre un record, commencez doucement.

Il est très important de faire cet exercice tous les jours, de préférence au même moment. (Source : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/)

kilos-superflus-muscle_planche-abdominale

Sylvothérapie : la méthode

Voici comment procéder :

1.Trouvez un parc tranquille, une forêt voire une zone boisée.

2.Promenez-vous parmi les arbres jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise en leur présence.

3.Ressentez les différentes textures d’écorce avec les paumes de vos mains.

4.Sentir le parfum divers des arbres que vous rencontrez .

5.Absorber leurs énergies en regardant vers le haut en suivant des yeux leurs hautes branches tentaculaires.

6.Trouver l’arbre parfait qui s’adapte à votre humeur. Fiez vous à vos sensation, vous saurez le reconnaître.

7. Vertical Arbre Hug: Entourez le tronc avec vos bras tout en appuyant doucement votre joue sur ce même tronc en faisant attention à ne pas griffer votre visage. Serrez fermement. Soupirer profondément. Ne formez plus qu’un avec votre arbre .

8. Full Body Arbre Hug: Asseyez-vous sur le sol entourer avec vos jambes la base de l’arbre et en même temps l’enlacer (avec vos bras).

9. Up in the Air Arbre Hug: grimpez à un arbre. Asseyez-vous sur une solide branche et chevauchez la avec vos jambes. Penchez-vous et placez votre ventre contre elle tout en enveloppant de vos bras. A faire si vous n’avez pas le vertige et que vous n’ayez pas peur de redescendre de l’arbre choisi.

Arbre par Sylfaenne

Conseils:

1.N’hésitez pas à embrasser plus d’un arbre si vous en prend l’envie. Par ailleurs, d’autres arbres pourraient être jaloux.

2.Vous pouvez, récupérez une feuille ou tout autre élément végétal, minéral tombé de l’arbre pour vous en souvenir quand vous êtes revenu à la maison. Ce n’est pas nécessaire si votre arbre se trouve dans le jardin.

3.Assurez-vous de revenir chaque saison pour visiter votre arbre. Et ne pas avoir peur de parler aux arbres car ils sont de bons auditeurs.
(Ne le faites pas en présence d’autres personnes, on pourrait vous prendre pour une folle)