Moon lodge

J’adore ce concept :

voici une traduction du texte de Jamie Sams :

Moon Lodge, lieu de réception,
temps d’aller dans,
respect des cycles de corps,
Renouveler la vie à nouveau.
retraitant dans le silence,
Sacré Black Lodge de l’Ouest,
femme-enfant et la grand-mère,
la Terre Mère donne du repos.

« Dans la tradition amérindienne, la « Moon Lodge » était l’endroit où les femmes se retrouvaient entre elles pendant leur «temps de lune», leur menstruation. Autrefois, durant cette période, elles s’éloignaient de la communauté et les hommes prenaient en charge leurs tâches, leur permettant ainsi de se retirer entre elles pour profiter de la compagnie de leurs sœurs – sœurs au sens large.
En effet, pour les Amérindiens, le «temps de lune» est le temps sacré, « temps de pouvoir » de la femme. Dans leur tradition, le pouvoir pour un être humain signifie la capacité de se mettre en phase avec son intuition et d’avoir ensuite la faculté de poser des actes au près plus de ce ressenti.

Cette période était aussi propice pour nouer un lien particulier à la Mère-Terre, Mère Nourricière et à la Grand-Mère, la Lune qui rythme le cycle menstruel. La connexion à la Lune permettait aux femmes d’être à l’écoute de leur intuition innée. Ainsi, prenaient-elles le temps de s’écouter et de laisser émerger d’elles sentiments, idées et émotions qui se révélaient ensuite d’une grande utilité pour elles-mêmes et leur communauté.

De nos jours, certaines indiennes continuent à perpétuer la tradition. D’autres ont fait évoluer cette coutume des «Moon Lodges» en organisant des cercles de paroles le jour de la Nouvelle Lune et ont transmis ce savoir à des femmes occidentales.

Le but de la « Moon Lodge » est de créer un Espace-Temps de cœur à cœur pendant lequel on peut à la fois se décharger et se recharger. C’est aussi un moment de relaxation, de lâcher-prise, un espace libre d’expression par le verbe, la danse, le chant où les femmes lâchent le mental et se placent dans leur ressenti pour une meilleure créativité dans tous les domaines. » (Source : http://www.lunafemina.com/entrer-femmes/)

Publicités