Auprès de mon arbre

Comment entrer en contact avec un arbre ?

Si vous voulez vivre une expérience chamanique avec un arbre, faites-le avec le cœur. L’intuition sera votre meilleur atout.

* Partez vous promener en forêt et prévoyez-y un temps de méditation.

* Avant de commencer, demandez-vous de quoi vous avez besoin en ce moment. De paix, de courage, de confiance, de joie ? etc.

* Ensuite, sans réfléchir, avec l’aide de votre intuition, dirigez-vous vers l’arbre près duquel vous vous sentez appelé. Marchez en ayant la conscience de chacun de vos pas. Vous vous apprêtez à communiquer avec un être d’une infinie sagesse, montrez lui du respect et faites en sorte que ce moment soit sacré.

* Asseyez-vous doucement au pied de l’arbre et continuez à prendre conscience de la nature autour de vous. Écoutez le chant du vent, et ressentez le calme de la forêt. Fermez les yeux et restez simplement là, conscient d’être une partie du vivant et connecté à l’instant présent.

* Appuyez votre dos contre le tronc de l’arbre et essayez le ressentir la circulation de la sève sous l’écorce. Sentez comme elle fourmille à travers les veines de l’arbre, et comme cette circulation se rapproche de celle de votre sang. Soyez juste à l’écoute. Sans autre intention que d’établir un contact. Allez-y en douceur, sans vous précipiter. Si vous ne ressentez rien cette fois, ce n’est pas grave, vous réessaierez une autre fois.

* Au bout d’un moment dont la durée vous appartient (intuition!), levez-vous et enlacez cet arbre. Chuchotez au creux de son écorce ce que vous voulez lui dire, partagez ce qui vous tient à cœur. Parlez sans crainte, ouvrez-vous comme vous le feriez avec votre meilleur ami. Plus vous serez vrai, plus votre lien sera fort, et plus votre sensibilité avec les arbres s’affinera.

* Lorsque vous sentez qu’il est temps pour vous de partir, remerciez votre arbre de vous avoir écouté et prenez congé. Vous pouvez laisser une offrande en partant, quelque chose de personnel, un mandala végétal, un biscuit, une pierre ou un chant. L’offrande est un excellent moyen de rendre hommage à la nature et aux être qui y vivent. Cela renforcera d’avantage votre relation.

N’hésitez pas à pendre des notes de votre expérience et à revenir auprès du même arbre régulièrement. Une fois que vous aurez fait connaissance, vos énergies vont se reconnaitre et la communication sera plus fine.

Si d’avantage de personnes entretenait un lien profond avec les arbres, je suis persuadée que le monde serait plus sain. Qui n’a jamais ressentit le bonheur et l’énergie qu’une promenade en forêt procure ?

A bientôt,

Mairen.
https://le-chant-des-druides.com/2016/07/11/comment-communiquer-avec-les-arbres-a-la-maniere-des-chamans/

L’Énergie des arbres

Avez vous déjà enlacé un arbre ?
Savez-vous qu’un arbre peut vous recharger ?
Savez-vous que vous pouvez entrer en contact avec lui ?
L’avez vous déjà fait ou le faîtes vous régulièrement ?
Chacun de nous devrait entretenir une relation avec la nature et l’énergie des arbres. Pour comprendre l’aide que le contact avec les arbres peut nous donner,il faut poser un nouveau regard et prendre contact avec lui. Les arbres nous émeuvent par leur beauté, leur majesté, leur force. Il ne suffit pas seulement de les contempler, imaginons les comme un être vivant. Et essayons de rentrer en contact avec eux…

La rencontre avec l’énergie de l’arbre va nous permettre une rencontre avec soi. Chaque arbre comme chaque être humain possède un champ énergétique. Ce champ énergétique peut
nous irradier lorsque vous vous approchez près de lui.L’échange avec un arbre est important, choisissez un arbre qui vous attire, par sa forme, sa majesté, sa puissance, regardez de plus prés ses feuilles, ses couleurs, ses fruits, la puissance de son tronc. L’arbre peut agir sur votre état de santé, sur votre état de bien être, il vous aide à
retrouver le calme, un état de joie ou de sérénité.

Libérez vous de vos tensions. Le contact avec la forêt vous
procure de la joie et un profond sentiment de plénitude. L’arbre est
vivant…Vous pouvez établir un contact avec l’arbre de votre choix.
L’énergie de l’arbre devient votre médecin… Votre ami…
Il peut vous guérir de vos maux, de votre mal être…
Choisissez votre arbre… Parlez à votre arbre. C’est votre ami.

UTILISEZ LES CINQ SENS…

Le pouvoir énergétique de l’arbre vous aidera dans votre transformation.
L’arbre est un symbole de puissance par sa verticalité, signe de sa liaison terre ciel.

Les arbres sont comme nous des êtres cosmo-telluriques. Ou est-ce
l’humain qui est comme les arbres… ? Ils ont les racines bien ancrées
dans la terre, et les branches et feuilles dans l’air, dans le ciel.
Ils sont des traits d’union entre le monde de là-haut, et le monde d’en
bas. Ils se nourrissent des radiations de la terre, et des radiations
cosmiques. Tout comme nous, ils apprécient l’eau qui leur permet de
croître, et le feu (soleil) qui participe à leur vie.

Certains
arbres rayonnent plus fort et plus loin que d’autres. Cela dépend de
leur vitalité, de leur emplacement sur le sol et de leur espèce (un
chêne vibre plus fort qu’un sureau par exemple). Ce genre d’arbre est
appelé arbre-maître ou arbre-totem.

Tout comme un être humain, un arbre possède des corps subtils. Pour un arbre, ce qui est accessible à nous, communs du mortel, c’est son corps physique (le tronc, les branches et les feuilles), son corps éthérique, proche du tronc, et son corps astral.

Comment se recharger :

Voici deux méthodes classiques décrites dans de nombreux livres :

* Se mettre dos contre le tronc de l’arbre que vous avez choisi. Une main vient contre votre sacrum (bas du dos) et en contact avec l’arbre, l’autre vient en contact sur votre plexus solaire. Au bout de 5
minutes, alternez les mains, pour respecter le principe de la polarité
de votre corps. L’idéal est d’avoir l’arrière de la tête contre le tronc et les pieds enlacés dans les racines (si c’est possible).

* Autre méthode : Se tenir debout contre le tronc d’arbre et l’enlacer dans vos bras. Essayer d’avoir le plexus solaire et le troisième oeil (entre front et partie supérieure du nez) en contact avec le tronc et bien enrouler vos bras autour du tronc, et si possible les pieds dans les racines.

* La méthode du sourcier : C’est une sorte de dialogue avec l’arbre. On lui demande son autorisation, d’une manière !
Repérer le corps subtil le plus éloigné du tronc (corps astral). Faire un pas en avant dans cette couche énergétique de l’arbre. Soyez détendu.
Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix
haute ou mentalement : « Peux-tu sentir mes vibrations ? »
Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire qu’il vous a répondu par un « Oui ».
Avancez alors à environ 5 m de son tronc. Soyez détendu. Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix haute ou mentalement : « Peux-tu me donner de l’énergie ? »
Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire qu’il vous a répondu par un « Oui ».
Avancez alors à 1 m de son tronc et tournez lui le dos. Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix haute ou mentalement : « Donne-moi l’énergie dont j’ai besoin et relâche moi quand c’est terminé ».Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire que le transfert d’énergie est terminé. Pour certaines personnes bien déchargées d’énergie, cela peut durer des minutes au lieu de secondes.

Après, n’oubliez pas de remercier ce grand-père qui vous a fait la grâce de vous donner de son énergie. Vous lui touchez le tronc et lui dites merci.

Quelques recommandations :
Ne choisissez pas un tout petit arbre, mais un gros et grand arbre, un arbre-maître.
De préférence, ne soyez pas côté sud.
Ne choisissez pas un arbre malade, car là, c’est lui qui a besoin de notre aide.

Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Si vous avez la curiosité, essayez la méthode de recharge du sourcier.

La Métaphore de l’arbre

L’être humain, s’il n’est pas bien ancré dans le sol, risque d’être emporté par ces mouvements. Ce n’est pas tant l’intensité de la tempête qui est importante (sur laquelle parfois on ne peut pas grand chose) que la capacité de l’arbre à y résister par la profondeur de ces propres racines.
Cela signifie également que l’on ne calme pas un mental agité par le mental lui-même (en se répétant par exemple : « je me calme, je me calme… » ou bien « je vais m’endormir, je vais m’endormir…. »), mais en revenant à son corps et plus particulièrement à ce qui le rattache à la terre : sentir son bas ventre, ses pieds ancrés dans le sol, etc.

 

S »enraciner : comment et après ?

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre et être dans la conscience et l’acceptation du moment présent. C’est prendre conscience de son corps dans son intégralité. Un synonyme de s’ancrer est s’enraciner.

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel…et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière.

« Plus on est dans sa tête, plus on pense. Et plus on pense, plus on est dans sa tête. Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré. Et moins on est ancré…. moins on est heureux. » Un bon ancrage peu vous apporter énormément.

A quoi ça sert d’être ancré ?
Avoir moins de pensées négatives
De vous sentir plus en sécurité
D’être moins angoissé
D’être en meilleur forme et d’avoir plus d’énergie
De régler certain problèmes de déréalisation
De soulager le stress, les pensées suicidaires, les migraines
D’être serein ici et maintenant, peu importe la situation présente
De vous sentir à votre place
De lâcher prise plus facilement
D’accomplir plus facilement vos projets et vos rêves
De mieux vous sentir dans votre corps
D’accepter la vie et de moins lui résister

La technique de l’ancrage va vous permettre de vous enraciner bien profondément dans le sol, ce qui va vous permettre ainsi de ne pas vous faire emporter, chahuter, chavirer au premier coup de vent qui se présente. En pratiquant l’enracinement, on développe notre sérénité, notre confiance et notre sentiment de sécurité quel que soit l’endroit où nous sommes ou la situation que nous traversons. On se sent plus confiant, et plus solide sur ses pieds. Il y a vraiment une vie avec ancrage, et une vie sans.

Comment faire pour s’ancrer ?

Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage: marche, course à pieds…
Les amis, le rire, l’amour
Les activités de méditation
Les activités corporelles et artistiques: musique, yoga, danse, Tai chi, Qi Gong…
Toute activité qui prends soin du corps: massage, relaxation, étirements, alimentation saine…
Mais aussi et surtout ce qui permet un contact avec la nature: balade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, baignade en mer ou en rivière…

Toute activité où le corps et la nature sont impliqués favorise l’ancrage.

Plus votre conscience est loin de votre tête, plus vous êtes ancré. Donc plus vous pensez à vos pieds, et plus vous êtes enraciné.

(Source: « L’Ancrage énergétique » de Marie Laure Teyssedre)

Ancrage énergétique par le Qi Gong: exercice de base
Position : debout, genoux légèrement fléchis, pieds écartés de la largeur des épaules et bien ancrés au sol, dos droit, position stable.

Mains : sur le bas-ventre à l’écoute de la respiration, 3 doigts sous le nombril, à hauteur du Dan Tian.

Respiration : profonde se place progressivement sous les mains, respiration abdominale.

Détente progressive sur chaque expiration en suivant l’énergie qui descend vers le bas du corps. : tête, cou, dos, épaules, bras, mains, poumons, ventre, jambes jusqu’aux pieds.

Respiration Terre/Dan Tian :

Sur l’inspiration : ressentir l’énergie du sol dans les pieds remonter le long des jambes pour remplir le ventre.

Sur l’expiration : ressentir le Qi du Dan Tian, qui descend le long des jambes, jusqu’aux pieds et à la terre.

La sensation de stabilité augmente, on ressent les pieds s’enfoncer dans le sol, le corps se fait plus lourd et plus stable, on peut alors imaginer toute cette énergie s’enraciner plus profondément dans le sol.

Une fois la circulation Racine/Dan Tian établie, prévoir au moins 10 minutes de respiration abdominale dans cette position, très efficace.

(Source : http://www.yang-sheng.org/archives/3793)

Yggdrasill, arbre de vie

10369717_1488272364738174_7982093967337597504_n (source : http://someordinarygamers.wikia.com/wiki/File:Yggdrasil.jpg)

Dans la série « j’aime les arbres », je vais faire un petit topo sur Yggdrasill, l’arbre dont la mythologie est universelle…D’après le livre de Jacques Brosse intitulé « Mythologie des arbres » (Petite Bibliothèque Payot)

On dit qu’il y a bien longtemps un arbre géant (l’homme n’était pas encore apparu sur la terre) s’élevait jusqu’aux cieux et qu’il reliait 3 mondes. Source de vie, l’arbre abritait et nourrissait des milliers d’êtres. Cet arbre cosmique se retrouve dans quasiment toutes les traditions.

Cet arbre c’est Yggdrasill dans la mythologie nordique, c’est un frêne géant, il est le  » plus grand et le meilleur des arbres »

Il repose sur 3 racines puissantes qui le maintiennent droit :

– l’une plonge dans Aesir, le monde des Ases c’est à dire des Dieux. Sous cette racine, on trouve la source sacrée d’Urd ***

– la seconde chez les Thurses de givre" c'est à dire les ancêtres humains, les géants de glace. Ici coule une source Mimir, ceux qui s'y abreuvent possèdent science et sagesse. Mais son accès est interdit par son propriétaire dont le nom s'intitule Méditation.

– la troisième dans le Niflheim ou Niflhel, le séjour des morts. Près de cette racine là existe une source Hvelgelmir (une fontaine) C'est l'eau souterraine d'où naît toute vie.

***Urd est l'aînée des 3 Nornes, représentées comme des fileuses, elles représentent les 3 phases de la lune (croissante, pleine et décroissante) qui rythment la vie de la nature et correspondent aux 3 âges de la vie humaine.
Tous les jours, les Nornes puisent de l'eau de la source d'Urd et en asperge Yggdrasill afin qu'il ne se dessèche, ni ne pourrisse.
Toute chose qui tombe dans cette source retourne à la pureté originelle. C'est une fontaine de jouvence.

Cependant, Yggdrasill est sans cesse menacé par Nioggrh le serpent géant qui ronge la troisième racine. C’est l’aigle qui défend l’arbre cosmique (il vit dans les plus haute branche du frêne géant)
Yggdrasill abrite de nombreux animaux comme 4 grands cerfs, une chèvre Heidrun (elle nourrit de son lait les soldats d’Odin), l’écureuil Ratastok…

Yggdrasill signifie « coursier d’Ygg », l’un des noms d’Odin.(Premier et plus ancien des Ases)

L’arbre, un réservoir d’énergies

Dans la série ‘Arbre mon amour » voici un joli texte de Aïvanhov

« Un arbre est un réservoir d’énergies qui viennent de la terre et du soleil. Et ces énergies qui, depuis les racines jusqu’à l’extrémité de ses branches, ne cessent de circuler à travers lui, il est possible de les capter. Vous êtes dans un jardin ou dans la forêt. Choisissez un arbre, le plus grand, le plus beau, et adossez-vous à lui en plaçant votre main gauche dans votre dos, la paume appuyée contre son tronc, et la paume de votre main droite sur votre plexus solaire. Puis, concentrez-vous en demandant à l’arbre de vous donner de sa force… Vous recevez cette force par la main gauche et, par la main droite, vous la déversez dans votre plexus solaire. C’est une sorte de transfusion d’énergies, comme si l’arbre vous donnait de sa sève. Et quand vous vous sentez rechargé, remerciez-le.
Vous vous demandez comment un arbre peut vraiment vous aider… Il vous aidera si vous le considérez comme un être vivant, intelligent, et si vous l’aimez. Grâce à cette compréhension, à cet amour, vous établissez avec lui une relation harmonieuse, et peu à peu vous sentez que cette relation vous régénère et vous apporte la joie. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov

Sylvothérapie : la méthode

Voici comment procéder :

1.Trouvez un parc tranquille, une forêt voire une zone boisée.

2.Promenez-vous parmi les arbres jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise en leur présence.

3.Ressentez les différentes textures d’écorce avec les paumes de vos mains.

4.Sentir le parfum divers des arbres que vous rencontrez .

5.Absorber leurs énergies en regardant vers le haut en suivant des yeux leurs hautes branches tentaculaires.

6.Trouver l’arbre parfait qui s’adapte à votre humeur. Fiez vous à vos sensation, vous saurez le reconnaître.

7. Vertical Arbre Hug: Entourez le tronc avec vos bras tout en appuyant doucement votre joue sur ce même tronc en faisant attention à ne pas griffer votre visage. Serrez fermement. Soupirer profondément. Ne formez plus qu’un avec votre arbre .

8. Full Body Arbre Hug: Asseyez-vous sur le sol entourer avec vos jambes la base de l’arbre et en même temps l’enlacer (avec vos bras).

9. Up in the Air Arbre Hug: grimpez à un arbre. Asseyez-vous sur une solide branche et chevauchez la avec vos jambes. Penchez-vous et placez votre ventre contre elle tout en enveloppant de vos bras. A faire si vous n’avez pas le vertige et que vous n’ayez pas peur de redescendre de l’arbre choisi.

Arbre par Sylfaenne

Conseils:

1.N’hésitez pas à embrasser plus d’un arbre si vous en prend l’envie. Par ailleurs, d’autres arbres pourraient être jaloux.

2.Vous pouvez, récupérez une feuille ou tout autre élément végétal, minéral tombé de l’arbre pour vous en souvenir quand vous êtes revenu à la maison. Ce n’est pas nécessaire si votre arbre se trouve dans le jardin.

3.Assurez-vous de revenir chaque saison pour visiter votre arbre. Et ne pas avoir peur de parler aux arbres car ils sont de bons auditeurs.
(Ne le faites pas en présence d’autres personnes, on pourrait vous prendre pour une folle)